L'église Saint Blaise de Harmannswiller et son cimetière fortifié

photo__glise_Hw.jpg

Bref historique de l’église Saint Blaise de Harmannswiller.

L’église de Hartmannswiller située dans un cadre magnifique formé par le cimetière fortifié (fin du 15° et début du 16° siècle) a connu bien des péripéties au cours des âges.

Il est probable qu’à l’origine s’élevait à l’endroit même une église romane, du fait que les parties les plus anciennes de l’édifice actuel remontent au 13° siècle. Détruite par les bandes anglaises en 1376, elle ne fut reconstruite qu’un siècle plus tard.

En 1469 pour le clocher et la nef, mais le chœur en gothique tardif n’est achevé qu’en 1495, millésime gravé sur la fenêtre centrale.


Le toit du clocher était autrefois en bâtière mais en 1881, le toit étant vétuste on décide de l’élever et de le coiffer d’une immense flèche couverte d’ardoise. Ce ne fut pas une restauration heureuse…La toiture de ce clocher a été restauré en 1992.


La nef actuelle n’a qu’un seul vaisseau avec un plafond mais on suppose qu’à l’origine elle était voutée ; les amorces de murs et l’arc triomphal visible dans les combles semblent le prouver.

Pendant la guerre de 1914-1918 notre église épargnée a subit des dommages et ces dégâts ont été réparés en 1926 (vitraux actuels et la peinture du plafond avec le tableau représentant l’Assomption) .

Les autels latéraux actuels de style néo gothique sont de 1905.


Le chœur a une voûte en étoiles, asymétrique, très curieuse, soutenue par un réseau de nervures sans clef de voûte, un bel effet. Le maître-autel est terminé pour la fête de St Wendelin (second patron) en 1908.


L’orgue actuel a été construit par la maison Schwenkedel de Strasbourg en 1929. La peinture intérieure de l’église vient d’être rénovée à la fin de l’année 2009.

Prière pour la Paix dans notre Famille

« Seigneur, inspirateur de toute paix et source de tout amour, daigne tourner avec bienveillance ton regard miséricordieux sur notre famille divisée. Aie pitié de nous, toi qui veux l’unité des cœurs et qui peux nous aider à la recréer lorsqu’elle s’est brisée. Ô Jésus, accorde-nous cette grâce par tes mérites de Fils très aimant et très obéissant à Nazareth. Ô Notre-Dame, accorde-nous cette grâce par tes mérites d’épouse et de mère très humble et très tendre à Nazareth. Ô Saint Joseph, accorde-nous cette grâce par tes mérites d’époux et de père très bon et très fidèle à Nazareth. Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles. Amen. » 
RetourHaut de page